POUR MEDITER…

« Agressés par l’exclusion. Agressés par la xénophobie. Résister à ces agressions est le seul noble combat… Nul, à moins de lâcheté ou d’aveuglement coupable, ne saurait se dérober à la nécessaire mobilisation contre ces fléaux qui menacent la cohésion de toute la société. Chacun doit choisir son camp… Le partage fondamental de l’humanité n’est pas entre les « croyants » et les « incroyants », mais entre les « suffisants » et les « communiants », entre ceux qui se détournent de la souffrance des autres et ceux qui acceptent de la partager… Et bien des « croyants » sont des « suffisants » et bien des « incroyants » sont des « communiants »… qui savent aimer, partager, donner.

Abbé Pierre, Fraternité, 1999, p. 87-88.