Mercredi 18 Mars 2020

Ce matin des interrogations totalement légitimes apparaissent, comme : « les salariés qui viennent travailler ou qui vont faire les courses, vont nous apporter le virus ? ». C’est l’occasion de reprendre les règles actuelles imposées à chacun, valables pour le mas, mais aussi à l’extérieur. Et l’équipe décide de faire des courses en une fois, réduisant ainsi les sorties. Le bureau de Pierre-Alexis est devenu le bureau de tabac du mas ! Et le petit Eric est devenu buraliste.  Et oui les addictions sont prises en compte.

Après les premières heures du confinement, où chacun pensait à l’organisation du mas, il est possible de relever la tête du guidon et de s’apercevoir que quitte à vivre le confinement, c’est plus facile sur 26 hectares. Lahbib nous dit : « on a de la chance, on est en extérieur, certains sont enfermés ».

Les résidents qui ne venaient pas prendre les repas avec le groupe sont invités à nouveau à partager ces temps-là, en toute convivialité et bonne distance !

Ce matin Jean et 4 résidents étaient à la fabrication des fromages. Certains résidents se positionnent sur des activités nouvelles pour eux, comme Paul et Bernard qui étaient au maraichage aujourd’hui. Les membres de l’équipe des confitures pensent travailler aussi le week-end, principalement pour garder une occupation.

La consigne de ne plus sortir semble très bien respectée. On constate qu’il y a encore des personnes qui rentrent. L’équipe reprend cela.

Deux résidents sont allés chercher des produits à la Banque Alimentaire, qui poursuit sa mission. Les résidents son bien restés derrière la barrière. A leur retour ils ont déposé un colis alimentaire pour Joseph et Rose à Manissy.

Pour le pain, il n’y a bien entendu plus de surplus le soir dans les boulangeries. Nous passons commande chaque jour.

Une réunion « marché » s’est tenue cet après-midi. Trois résidents seront chacun à leur poste demain sur la place de Villeneuve : un aux légumes, un aux fromages, poulets et confitures et un à la caisse. Tous auront des gants.

Nous réorganisons les plannings des salariés, comme celui de Patrick qui viendra quelques heures par jour, mais tous les jours ! Merci à Monia que nous n’attendions que demain et qui est venue déjà cet après-midi prêter main forte à Maryse.

Claire qui habituellement passe beaucoup de temps dans son bureau, ne touche aujourd’hui quasiment plus son clavier. Elle prend gout au métier éducatif. A quand la VAE !

Merci pour vos messages qui sont lus et affichés !

A demain.

contact@masdecarles.org

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.