Lundi de Pâques

Merci de partager

Il est 9h00. Tout est calme à Carles

Le soleil est timide, les nuages ne l’aident pas

Mais les oiseaux ne s’en préoccupent pas…

Ni même le couple de faisans que nous voyons tous les jours

Pour eux le confinement est source de liberté

Soudain un bruit…

Au niveau des Embrumes, une débroussailleuse explique à l’herbe qui est le patron

En descendant vers le jardin de Rose, un autre bruit…

L’engin poussiéreux est méticuleusement nettoyé sous l’œil approbateur de son chauffeur

Encore un peu plus loin, des gouttes…

Chaque plant de tomate est arrosé à son pied

Tiens, un grincement…

Les clapiers sont ouverts pour y nourrir les lapins

Et là, une brouette chargée est poussée par son propriétaire

En repartant, à nouveau, le silence se fait…

Enfin presque

Par la fenêtre on aperçoit la préparation des livraisons de fromage.

On emballe, un nom est inscrit, et les fromages sont ensachés

En attendant leur destination finale.

Et, de l’autre côté, de légers bruits…

On moule, on moule… et on nettoie

En remontant vers le vieux Mas, une odeur cette fois ci

Qui remonte de la cuisine

Les flageolets mijotant regardent l’agneau cuire

En attendant de l’accompagner sur la table

Un peu plus tard, des sons de cloches

Les chèvres reviennent de leurs balades matinales.

C’est l’heure du déjeuner, chacun est revenu de ses occupations…

Qui nous font oublier ce temps ce confinement.

Claire.