J’exige la parole

Merci de partager

Quand j’arrête le temps
Pour contempler la jonction
De la mer et du ciel
Je crois toucher par mon
Regard le bout du monde
Mais ce n’est qu’illusion et mirage
Mirage de mes limites
Mirage de mes suffisances

Quand j’arrête le temps
Pour me contourner
Me regarder, me voir vivre
Je me rends compte d’une
Chose l’irréflexion à ma ligne
D’ignorance qui me rend insouciant
Des phénomènes historiques

Quand j’arrête le temps
Je pense à l’histoire
Pour mieux me comprendre.

Jean Dieudonné Garçon

In Poèmes pour trois continents.

Éditions P.J. Oswald 1972