DITS

Merci de partager

OXFAM : 1% des plus riches possède autant de richesse que 92% de la population du globe.

400.000 nouveaux pauvres depuis 1998, en France.


Macron / Le Pen : « On essaie de nous vendre l’idée que la France ne peut produire que deux forces politiques. Mais leur somme ne donne que 45% du corps social ! La polarisation de la politique française dont les médias nous abreuvent n’est que pure fiction. D’autant que les deux groupes sur lesquels cette « polarisation » s’appuie, sont en rétraction : les ouvriers sont en diminution permanente, quant à la petite bourgeoisie, ses enfants sont progressivement éjectés hors de cette classe… »

Emmanuel Todd


« Entre les 5% des Français les plus pauvres et les 5% les plus riches, l’espérance de vie passe de 72 à 84 ans. Et une variation de plus de cinq ans apparaît lorsque l’on regarde les diplômes. Autre critère, l’emploi : un cadre peut espérer vivre jusqu’à 82 ans, un ouvrier jusqu’à 76 ans. Et plus précisément, l’espérance de vie en bonne santé est de 69 ans pour un cadre, 59 pour un ouvrier. « Et l’âge pivot en bonne santé est de 64 ans » […] « Dans tous les pays européens, le constat est que la mortalité a beau baisser partout, les inégalités augmentent. »

Propos de l’Académie de médecine– Libération du 29.01.2020


« Ces six dernières années, 17.000 personnes sont mortes ou portées disparues en tentant de traverser la Méditerranée. Or la droite populiste européenne a voté et gagné contre une résolution sur le devoir de sauver en mer ces migrants. La résolution proposait d’abolir le délit de solidarité, de rendre obligatoire le devoir de sauver et de porter secours aux migrants en ouvrant des couloirs humanitaires… Refus ! »

Revue Echanges (458), mars 2020.


L’adage, « plus il y a de fous, moins il y a de riz » est d’une évidence tellement énorme que nous avons du mal à la dépasser. Il paraît si évident que s’il y a plus de gens dans un pays, il y aura moins de travail, que fermer les frontières nous paraît la seule manière raisonnable de nous protéger… C’est un thème favori de certains politiques qui se veulent proches du « peuple » mais préfèrent ne pas se poser la question de comment organiser une société plus juste. »

Esther Duflo – 22 mars 2020