DEMAIN ! ? ! ?……..

Partage

 Une amie m’a envoyée cette histoire – 2022 ouvre un horizon aux incertitudes nombreuses… que nos demains ne restent pas inquiets, qu’ils soient tournés vers l’autre et plein d’espérance !

« Le square, ses bancs, des enfants, des parents, un SDF bavard, un tout-petit qui tient à peine sur ses jambes… c’est l’heure du goûter, la lumière est douce, dorée. Le sans logis dégoise gentiment, tristement, il y a bien quelques vapeurs de vin, il est là, bien présent.

Il redit pour une énième fois à une vieille qui l’écoute, tout en veillant sur le tout petit qui fait ses premiers pas.

« – tu vois, moi, tous les jours, j’ai peur. J’ai peur, j’ai froid, j’ai faim et soif, j’ai soif, j’ai faim… »

Puis il relève les manches trop longues de son pull effiloché, apparaissent ses mains en serre d’aigle : « les hommes, ils sont cruels et méchants, tu sais. Ils prennent, ils laissent… Voilà ils sont méchants ! ».

Avec son talon il trace une marque sur le sol :

« – tu vois, là c’est aujourd’hui »

Il en dessine un autre un mètre plus loin

« – tu vois là c’est demain. Et bien moi pour aller de là à là, c’est à dire demain, je ne sais pas, j’ai peur. Je ne sais jamais si j’irai, si je pourrai, si j’aurai le courage… J’ai peur… »

Il le répète et du regard lance comme un appel qui reste suspendu dans un long silence.

La vieille range le sac du goûter, se lève et va poser son pied sur la marque de demain :

« – il faut que je m’en aille. Demain, c’est là que tu sautes, que tu vas, que je t’attends. N’oublie pas, je t’attends ».

« – Oh »

C’est ainsi que, bouche bée, il regarde s’éloigner la vieille et l’enfant qui commence à marcher.

 A partir de Marie Faucher

Même si ça ne suffit pas, j’aimerai bien être cette vieille ! Angelina

Partager par Email