Association Mas de Carles

Bio et solidaire, une terre pour vivre ensemble !

La production de fromages est suspendue jusqu’à la naissance des chevreaux !


Qui sommes nous ?

Le Mas de Carles a été fondé par le Père Joseph PERSAT

L’action d’accueil au Mas de Carles débute dans les années soixante. Pas encore d’association légale : seule une vieille femme, Rose (la “gouvernante” du Père Joseph PERSAT) assure une présence en continu, dans des locaux plutôt délabrés.

Dès les débuts, quelques personnes en situation d’errance ou de grande fragilité sont hébergées dans les lieux : le Père Joseph PERSAT poursuit au Mas le mode d’accueil qui est le sien dans les différentes paroisses dans lesquelles il séjourne. (les cahiers du Mas de Carles N°3)


Testament de Joseph PERSAT.

« Un homme découvrit un trésor caché dans un champ. Dans sa joie, il s’en alla, vendit tout ce qu’il possédait et acheta le champ » (Évangiles de Mt 13,44).
« Cet homme, c’est moi-même. Le trésor, c’est le Mas de Carles. Un jour, j’ai découvert Carles. Ce fut, pour moi, un émerveillement. Je découvris un site exceptionnel. Lire la suite….

Le Projet Social

Etre bienveillant

« La bienveillance est sur le chemin du devoir », lire la suite….

Etre solidaire

« Le mot émerge dans le vocabulaire juridique au XVIIIème siècle, comme synonyme de « solidité ». Lire la suite…

Partager une spiritualité

« Nul n’est plus validé par une transcendance religieuse ou laïque pour se poser en garant de la place de tous les autres et des liens qui s’établissent entre eux. » Lire la suite …


TEMPS… ET CONTRETEMPS

A tous, visiteurs, bénévoles ou salariés, il faut du temps. Le mot apparaît une centaine de fois dans ce texte. une anecdote pour commencer : Joseph accueille un nouvel arrivant dans la maison. Pas de promesses superflues. Simplement : “Tu vois ce cèdre. Je l’ai planté. Pendant trois ans il n’a pas grandi d’un centimètre. Alors toi, dans trois ans on en reparlera.”

 Prendre le temps, et tout le temps nécessaire, est notre marque, un de nos choix fondamentaux. Pour tout accueil : prendre le temps de s’entreconnaître depuis le lieux de notre présence au Mas ; prendre le temps de partager un repas ensemble ; devenir capable de prononcer le prénom de chacun. (Une terre, des hommes – O.P.)

Né de l’initiative de Joseph Persat et d’une poignée de paroissiens de Saint-Joseph d’Avignon, le Mas de Cartes a mobilisé les rêves de fraternité de ces << lanceurs >> dont nous héritons aujourd’hui pour les faire vivre ici et maintenant.

ll accueille des gens blessés, marqués par l’absence d’une communauté protectrice, dont la voix et l’expertise doivent être entendues de notre société. Les plus faibles, les plus pauvres, ne doivent pas être exclus du débat national, face à l’impatience des riches.

Respecter cette fragilité et reconnaître les failles d’une société peu porteuse, c’est peut-être le commencement d’un chemin pour qui voudra le choisir.
Dans une large dynamique d’accueil et de partage, le Mas place I’homme au centre en lui permettant de faire ou refaire ses racines dans la terre parfois dure de l’autre.

Une seule obsession : que chacun puisse choisir la vie en choisissant de croiser son chemin avec celui de Carles, quelle que soit son appartenance au lieu, résident, bénévole, salarié.

Partager par Email